Bienvenue sur le site de Larnage

Vous êtes ici : > Accueil > Conférence sur le Château Larnaggio par Vincent Niochet

Conférence sur le Château Larnaggio par Vincent Niochet

Photo Jean Reist-Picard
Photo Jean Reist-Picard

Une conférence passionnante sur les ruines du château de Larnaggio

Vincent Niochet, étudiant en Master archéologie et urbanisme à l’université lumière de Lyon 2 a fait durant 2 mois ( juillet et août 2017) l’état des lieux archéologique des ruines du château.
Il a présenté ce vendredi soir les résultats de son travail au cours d’une conférence organisée par la mairie de Larnage et l’association « les amis du patrimoine Larnaggio ».
Une visite très suivie sur le site des ruines du château
Avant la conférence un grand nombre de personnes s’est rendue sur le site des ruines du château qui est maintenant sécurisé et bien mis en valeur après les travaux de dévégtalisation des têtes de murs et de leur consolidation. Vincent Niochet a donné quelques explications sur les ruines et a convié tous les visiteurs a venir assister à la conférence qu’il donnait plus tard pour avoir un compte rendu précis et complet de ses recherches.
Une conférence passionnante
En présence de Max Osternaud, Maire de Larnage, de Raymond Ponson , président de l’association des amis du patrimoine Larnaggio, d’ Andrée Auger, déléguée de la fondation du patrimoine, de Robert Pernet ,très engagé dans la recherches de donateurs pour aider au financement des travaux dans les ruines du château , d’Alain Coustaury, historien et membre des mémoires de la Drôme, et de nombreuses personnes très intéressées par le patrimoine et l’histoire de leur commune , Vincent Niochet livra le fruit de ses recherches . En voici les grandes lignes et quelques extraits.
Existant dès la fin du XIème siècle, Le seigneur de Larnaggio fait bâtir au cours du XIIème siècle un château trapézoïdal sur une éminence granitique entaillée en son sommet pour l’installation du donjon. Murs épais, rares ouvertures, il est typique de ce siècle. Un bourg castral se développe au sud est, sur la voie reliant le château à celui de Crosis, d’ores et déjà lié politiquement à Larnage. Au XIIIème siècle, Larnage devient la seigneurie des Chaurisan , dont la résidence est voisine, mais dont on a perdu toute trace matérielle.
Vers 1400, l’arrivée de la riche famille de Brunier dans le gouvernement de Larnage ainsi que le contexte de troubles de la guerre de cent ans voient la mise en défense du quadrilatère initial. La plateforme s’allonge vers le sud, un système de rempart cantonné de 3 tours circulaires protège l’ensemble.
La mise à sac du château de Larnage par les huguenots en 1567 durant les guerres de religion est suivie de son abandon. Une partie du château est alors probablement détruite, mais l’intense activité potière aux sautons empêche peut être le château de tomber dans l’oubli, et sert probablement à la fois de carrière et de lieu d’activité paysanne, tournant principalement autour de la vigne, et les emblais des carrières de sables kaoliniques servent à étendre la surface exploitable, en rehaussant la colline séparant le château des sautons.
L’abandon du château a été suffisamment long et à la toute fin du XIXème siècle, la récupération massive de pierres, notamment pour construire l’école entraîne l’évidement de ce sol.
Le site est bien conservé. Le château prend part à l’identité collective et ce n’est pas que de l’histoire de Larnage dont il s’agit, mais bel et bien de celle de la vallée du Rhône et de ce que l’on appelle « l’axe lotharingien » qui, dès le XIème siècle , relie l’Europe du nord au sud par le Rhône, la Saône et le Rhin. Cet état des lieux du château prétend apporter des questions et des pistes de compréhension du site.
C’est un travail remarquable et très apprécié qu’a effectué Vincent Niochet.

Galerie photos

conférence chateauconférence chateau 1conférence chateau 2conférence chateau 3conférence chateau 4conférence chateau 5conférence chateau 6conférence chateau 7
'

Etat des lieux archéologique par Vincent Noichet

Etat des lieux par Vincent Niochet
Jean Reist Picard